Publications éditées par l'ACAHN

Ces publications sont en vente au siège de l'ACAHN:

  courriel : acahn@orange.fr

 ainsi qu'à l'office du tourisme de Nuits-st-Georges : 1 rue Sonnoy; tél:03 80 62 11 17

  http://www.ot-nuits-st-georges.fr

 

 

Nouveauté 2017

Mémoire d'un ancien rucher familial (XVe - début XXe)

(80 pages et nombreuses illustrations) par Danielle et Roger Ratel

 

Par les cherches de feux, la famille Lamugnière est connue à Poiseul-lès-Saulx depuis 1375.

De générations en générations elle tint,  jusqu’au dix-neuvième siècle, une place sociale non négligeable au sein de ce petit village. Entre autres activités, elle y pratiqua de longue date l’apiculture de façon relativement intensive pour l’époque puisque possédant une bonne vingtaine de ruches en fonction.

Suivant l’évolution, au cours des temps, des modèles de ruches plus « modernes » remplacèrent peu à peu ceux plus primitifs qui, selon la tradition, furent soigneusement remisés dans le grenier d’une habitation désaffectée et tombèrent dans l’oubli.

Au début du vingt-et-unième siècle Roger Ratel, ultime héritier, les retrouva ainsi que du matériel pour confectionner des bougies.

Dès lors, comprenant l’intérêt ethnologique de cette découverte, son épouse et lui-même s’attachèrent à relater d’une part, l’histoire de l’apiculture ainsi illustrée en Bourgogne, et d’autre part, l’importance tenue par la cire et le miel dans la vie familiale.

ETHNOLOGIE et TRADITIONS DIVERSES

 
 

  • Le chanvre: histoire aux siècles derniers d'une plante peu connue.1998, 28p.ill.

(De la culture aux différentes transformations)

  • Traditions rurales et originalités d'un petit village bourguignon.

(histoire d'une seigneurie, travail du chanvre et évolution d'un trousseau de 1789 à 1900, évolution de l'apiculture et d'un rucher du XVIème au XIXème siècle ainsi que celle de l'église, dans un village (Poiseul-lès-Saulx) où la culture du chanvre est attestée depuis au moins 1506)

 

 

 

 

 

 

Les artisans de la chaussure, au XIXe siècle, dans le canton d’Is/Tille.

Sur les 120 pages, que comporte cette brochure, une cinquantaine relate d’une façon générale l’historique ainsi que le travail des cordonniers et sabotiers, outils à l’appui, puis la disparition de cet artisanat rural autrefois présent dans la majorité des agglomérations.

Parution mi janvier 2014

Auteurs : Danielle et Roger Ratel (3 chemin des vignes, Chevrey, 21700 Arcenant) ; tél :03 80 61 24 70

Editeur : Société d’Histoire Tille-Ignon, Is-sur-Tille

Prix 20€ + frais d’envoi. Commande : monsieur Michel Valentin, 24 rue Georges Serraz, 21120 Is-sur-Tille ; tél :03 80 95 16 41

 

 

 

Ils ont porté, transporté, véhiculé,

 

au XIXème siècle

 

dans l’ancien canton d’Is-sur-Tille

 

 

                             par Danielle et Roger Ratel 

2016

        

Toutes les formes de transports depuis celles manuelles ou à dos jusqu'au plus modernes, en passant par les véhicules à une, deux, trois roues (brouettes, chaises à porteur, voitures de poste, diligences ...)

 

(145 pages et nombreuses illustrations)

Editeur : Société d’Histoire Tille-Ignon, Is-sur-Tille

Prix 15€ + frais d’envoi. Commande : monsieur Michel Valentin, 24 rue Georges Serraz, 21120 Is-sur-Tille ; tél :03 80 95 16 41

 

 

 

ARCHEOLOGIE

 

 

  • Un site archéologique rural gallo-romain à Arcenant. 1996, 37p. ill.

    Occupation depuis l’époque de la conquête jusqu’à l’an 259.

    Ensemble rural, de traditions celtiques, construit près d’un carrefour de voies anciennes, comprenant principalement une exploitation agricole, un lieu de culte, et un réservoir d’alimentation en eau.

    Fonction d’échanges commerciaux entre la plaine de la Saône, où des victuailles arrivaient par bateaux, et la vallée de l’Ouche et le Morvan, où existent des roches indispensables à la fabrication de meules et aiguisoirs.

     

  • Voies et habitats dans les Hautes-Côtes de l'époque gauloise à celle mérovingienne. 2008, 40p.ill.

 (Carte des voies préhistoriques et gallo-romaines, inventaire des principaux sites archéologiques)

  • La Fontaine au Druide et l'histoire d'un pâtre communal. 2002, 60p.ill.

 (site archéologique préhistorique établi autour d'une source amenagée)

  • Le lavoir des Ternes, à Fussey. 2008, 30p.ill.

(il a été construit sur un site archéologique gallo-romain réoccupé au Moyen Age ...)

 

 

HISTOIRE

 

 

  • 1870: carnets de guerre d'Edouard Ratel; faits militaires et vie à Paris : mars 2012, 158 p. ill.

(-La place tenue par les Mobiles de la Côte d'Or dans la défense de Paris assiégé; les terribles combats de Bagneux et de Champigny-sur-Marne

- La place tenue par des immigrés de Côte d'Or dans l'essor économique et industriel de la capitale: presse, engrais, faubourg Saint Antoine et "bondieuseries" du quartier Saint-Sulpice )

 

 

 

 

  • Le DAVY , un ballon monté à Fussey, le 18 décembre 1870

  (septembre 2012, 50 p.ill.)

 

Parmi les 67 ballons montés étant sortis de Paris assiégé, le Davy fut le 45ème. Il arriva à Fussey après avoir survolé le champ de bataille de Nuits-st-Georges.

 

Cet ouvrage, après avoir décrit le contexte général, présente l'aventure et les missions des passagers de ce ballon: une histoire complète et inédite jusqu'alors.

 

 

 

  • Les trésors cachés d'Arcenant. 1999, 40p.ill.

 (sites clunisiens du prieuré, des puits à terre, du moulin à vent, de la grange dîmière ...)

  • Arcenant au XIXème siècle: traditions d'un village viticole bourguignon.1999, 40p.ill.

(illustration des différents outils et objets utilisés jadis dans le vignoble)

 

  • Arcenant: nouveaux documents historiques. 2003, 38p.ill.

(histoire de l'évolution de l'église, principales fêtes anciennes ...)

 

  • Le Lieu-Dieu et Marey-les-Fussey  

(vestiges archéologiques gaulois, abbaye, histoire du village ....)

 

  • Le moulin à vent de Fussey. 2011, 30p.ill.

 

 

LEGENDES associées à des sites

 

  • La magie de l'eau; anecdotes, contes et légendes du pays nuiton. 2003, 30p.ill.
     
  • Autour de la fontaine. 2011, 24p.ill.

(Quand les légendes se mêlent à des sites archéologiques, historiques ou naturels des hautes-Côtes de Nuits)